Abdominoplastie

Abdominoplastie

La plastie du ventre traite le relâchement de la peau du ventre qui peut notamment être apparaitre après plusieurs grossesses ou des variations de poids importantes.
Contact

Indications
La paroi abdominale est constituée de trois éléments principaux : la peau, la graisse, les muscles. L’excès graisseux, la distension cutanée, auxquels peut s’ajouter le relâchement musculaire, concourent à abîmer le ventre. Des grossesses répétées, des variations de poids importantes, un dérèglement hormonal dû à la puberté ou à la ménopause, aggravent ces distensions.

Déroulement
Le mini-lift abdominale
Cette intervention chirurgicale est pratiquée quand il y a distension cutanée provoquée dans la plupart des cas par une ou plusieurs grossesses. L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle consiste – par une cicatrice située au-dessus du pubis (comparable à une cicatrice de césarienne) – à retendre la peau du ventre entre l’ombilic et le pubis.
L’avantage de cette technique est une cicatrice discrète. L’inconvénient est que l’effet est limité à la zone sous-ombilicale. On peut, si nécessaire, associer à ce mini-lift abdominal une liposuccion et/ou une suture des muscles.
Les suites opératoires nécessitent le port obligatoire d’une gaine pendant trois semaines. La vie retrouve son cours normal au bout de huit jours. L’activité sportive peut reprendre six semaines après l’intervention.

La lipectomie ou plastie abdominale
Cette intervention chirurgicale s’applique à des lésions plus étendues de la paroi abdominale. Âge, grossesses répétées, variations notables de poids constituent les multiples facteurs dont résultent un relâchement cutané important ; habituellement, des vergétures ; fréquemment, une distension de la paroi musculaire ; et, dans la plupart des cas, un excès graisseux. Dans ce cas, il est nécessaire d’ôter l’excédent cutané, c’est-à-dire la peau située entre l’ombilic et le pubis. En cas d’excès graisseux, une liposuccion aura été préalablement pratiquée. Au cours de l’intervention, une hernie musculaire (éventuelle) peut être traitée. L’acte se déroule sous anesthésie générale. La lipectomie (ou plastie abdominale) améliore l’aspect de toute la surface du ventre, mais aussi la taille. La cicatrice, longue de 30 à 40 centimètres, située au-dessus du pubis, est placée suffisamment bas pour être cachée par une culotte de maillot Les suites opératoires obligent le port d’une gaine pendant trois semaines (six semaines, s’il a été pratiquée une suture musculaire). La vie reprend son cours normal au bout de huit à dix jours et l’activité sportive après six semaines.

Résultat
Le résultat est immédiatement visible. Il devient définitif au bout de deux mois, lorsque l’œdème situé au-dessus de la cicatrice a complètement diminué. Le ventre est alors bien plat et tendu, la taille est amincie. Le résultat final au bout de 3 à 6 mois.

Objectif: traiter le relâchement de la peau du ventre. Généralement nécessaire après plusieurs grossesses.
Avant l’intervention: Arrêter le tabac un mois avant l’intervention.
Anesthésie : générale.
Durée de l’intervention : 1h30 à 3h.
Retour au domicile : le lendemain.
Douleurs: Les douleurs post opératoires sont modérées et bien traitées par des antalgiques simples. La reprise rapide de la marche est encouragée pour éviter les risques de thrombo-phlébites. En cas de lipoaspiration importante (supérieure à 2 litres d’aspiration), un traitement anti-coagulant préventif vous sera prescrit pour éviter les complications thrombo-emboliques.
Soins particuliers : Une gaine est à conserver jour et nuit pendant 2 mois environ.
Reprise des activités professionnelles : 3 à 7 jours
Reprise des activités physiques : 2 mois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de vous proposer une navigation optimale. En savoir plus J'accepte Je refuse