Lifting de bras

Lifting de bras

Le lifting de bras consiste à éliminer le surplus de graisse et retendre la peau pour corriger le relâchement de la peau.
Contact

Indications
Lorsqu’il existe un relâchement de la peau au niveau de la face interne des bras, une lipoaspiration isolée ne peut suffire, et seule une remise en tension cutanée est susceptible de corriger le défaut : c’est le lifting brachial ou lifting de la face interne de bras. La peau de la face interne des bras est extrêmement sollicitée et perd de sa tonicité avec l’âge et éventuellement des variations répétées de poids.

Déroulement
Le lifting de la face interne de bras est réalisé sous anesthésie générale. Différentes techniques peuvent être utilisées. L’infiltration adipeuse est corrigée par une lipoaspiration. L’excès de peau est enlevé, laissant une cicatrice dont l’emplacement et la longueur dépendent de l’importance de la distension cutanée et du type d’intervention choisie.
L’incision peut être verticale, longitudinale, située à la face interne du bras ou bien horizontale, dans un des plis de l’aisselle. Les deux types d’incisions peuvent être associés. Le lifting de bras avec incision le long de la face interne du bras s’adresse principalement aux relâchements cutanés importants avec une motivation clairement exprimée. Une lipoaspiration première est effectuée chaque fois qu’il existe une infiltration graisseuse de la région. Compte tenu des inconvénients de ce type de lifting du point de vue de la rançon cicatricielle on essaie de proposer, chaque fois que cela est possible, une incision isolée dans l’aisselle.

Résultat
Il est apprécié dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention. On observe, le plus souvent, une bonne correction de l’infiltration graisseuse et du relâchement de la peau, ce qui améliore nettement la morphologie du bras. L’amélioration sur le plan fonctionnel est également très nette, surtout dans le cas du lifting avec incision longitudinale.

Objectif: améliorer la tonicité des bras.

Avant l’intervention: Arrêter le tabac un mois avant l’intervention.

Anesthésie: générale.

Retour au domicile : 1 nuit à la clinique.

Douleurs: Les douleurs sont en règle générale peu importantes.

Soins particuliers: Dans les suites opératoires, des ecchymoses et un œdème peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 15 jours suivant l’intervention.

Reprise des activités physiques : 1 mois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de vous proposer une navigation optimale. En savoir plus J'accepte Je refuse